All tagged Thierry Lothon

Capture One Pro 12, l’app photographique aussi précieuse que votre plus belle optique.

La douzième itération de Capture One est sortie depuis bientôt quatre mois. Phase One, l’éditeur s’est concentré sur une évolution significative et réfléchie sur plusieurs niveaux.

Une interface modernisée plus lisible, de nouveaux outils, une amélioration des algorithmes des rendus et enfin l’ouverture, tant attendue, aux modules externes (Plug-ins). Une évolution majeure dans la douceur, de quoi séduire un public de photographes plus large et plus de plus exigeant sur le rendu final de leurs photographies.

Cette douzième version sera une étape remarquée pour les utilisateurs des boitiers Fujifilm. En effet, le rendu natif des simulations de films argentiques Fujifilm est désormais disponible au sein de Capture One Pro 12.

Bref, cette version 12 de Capture One Pro ne fait que confirmer, une fois de plus, que c’est la meilleure application qui saura accompagner et développer votre sens artistique de l’image.

Keynote Apple au Howard Gilman Opera House. J’ai adoré cette matinée du 30 octobre 2018

Mardi 30 octobre 2018, Apple présentait ses nouveaux produits, ou plus précisément: Apple présentait un rafraîchissement majeur de produits que beaucoup attendaient depuis des années. Pour l’occasion, Tim Cook, le CEO d’Apple, souhaitait marquer l’évènement en se déplaçant à New York au Howard Gilman Opera House de la Brooklyn Academy of Music.Tim Cook s’est montré, chose rare, plus ironique sur scène, plus décontracté. Bref, un keynote tutoyant presque l’esprit de Steve Jobs.

Une présentation majeure qui devait être rassurante pour le marché professionnel et celui de la créativité en général. De ce point de vue et au regard des produits présentés, Apple a rempli sa mission en essayant, au mieux, de recapitaliser le capital confiance de ce segment de marché moins profitable en ce qui concerne les revenus que celui des iPhone, mais tellement stratégique pour la firme de Cupertino.

Au menu de cette matinée new-yorkaise: une nouvelle génération radicalement transformée d’iPad Pro 11 et 12 pouces, un nouveau MacBook Air que beaucoup attendaient depuis des années et enfin un nouveau Mac mini dont l’attente et l’incertitude n’en finissaient pas jusqu’à ce 30 octobre 2018.

Des tarifs de machines professionnelles en augmentation sensible qu’il convient de tempérer si on les compare à leurs dates de lancement et aux bonds technologiques phénoménaux apportés sur cette gamme. En revanche, une très grosse déception par l’absence d’un portable réellement étudié sur l’aspect technologique et tarifaire pour les étudiants et le monde de l’éducation, car l’iPad, aussi génial soit-il, n’est pas la réponse tant que son système d’exploitation n’aura pas évolué de manière significative.

Petite anecdote de cette matinée au Howard Gilman Opera House de NY par la présence Liza Donnelly (compte Twitter @lizadonnelly) qui a croqué avec son talent habituel ce Keynote avec le nouvel iPad Pro 12 pouces. Et la présence Lana Del Rey, toujours très intimidée et nerveuse mais rassurée par Tim Cook « Non, c’est moi qui suis nerveux, toi tu es géniale »

Lightroom 7.2 … Adobe met le turbo!

Depuis une quinzaine de jours, l’éditeur Adobe a rendu publique une mise à jour importante de son application photographique Lightroom qui passe à la version 7.2. Une nouvelle version de Lightroom qui s’affiche comme étant plus rapide, sous certaines conditions matérielles, et de notoires améliorations qui rendront une meilleure optimisation du flux de travail.

Lightroom Classic/CC… attendu, remarqué, mais sans panache !

L'entreprise Adobe est née quasiment avec l'informatique grand public, c'est maintenant une vieille dame qui traine derrière elle une partie de l'histoire de la création graphique, elle est devenue au fil du temps une sorte de référence pour beaucoup de créatifs, de directeurs artistiques, de vidéastes et de photographes. La position dominante de l'éditeur Adobe a fait que l'application Lightroom s'est imposée assez naturellement chez beaucoup de photographes.

La première version de Lightroom date du 18 juillet 2006, le 18 octobre 2017, Adobe lance deux versions de Lightroom… (pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer !) Lightroom Classic (successeur de Lightroom 6) et Lightroom CC (*nouvelle application concurrente de Photos d'Apple*). Au regard de la version 1, Lightroom a bien évolué sur les fonctionnalités depuis ses 11 ans d'existence. Malheureusement, l'interface et l'ergonomie sont toujours aussi oligarchiques que rigides. Quant au rendu final des photos, ils sont, à mon gout trop « artificiel ». 

Je regrette que  le rendu Lightroom, dans l'air du temps, plaise à un grand nombre de photographes; je comprends également qu'il puisse être compliqué de changer d'application et d'habitude après dix ans passés avec Lightroom. Pourtant, le résultat obtenu avec l'application Capture One Pro 10 ou Affinty est nettement meilleur. J'affirme cela sans la moindre mauvaise intention de troller !

« Hello Again » Les MacBook Pro de la rupture aux tarifs « normaux » !

Le 29 octobre 2016, Tim Cook, accompagné de Phil Schiller et de Craig Ferlly,  présentait les nouveaux MacBook Pro. Une annonce et une présentation particulièrement attendues d’une clientèle impatiente, prête à succomber aux réminiscences du slogan « Hello Again » qui annonçait ce keynote comme un nouveau tournant pour Apple. Un « Hello » mythique rempli de symboles qui avait fait se réveiller tous les fansboys de la marque pommée !

Au final, l’ambiance de ce keynote s’est montrée bien éloignée de celle de l’annonce du premier Macintosh, du premier iMac, du premier iPhone ou du premier iPad… Depuis, ces temps forts qui avaient marqués tous les esprits, Apple est confronté à une clientèle versatile et plus difficile à convaincre, une technologie en attente de renouvellement, un contexte économique délicat, un climat social au plus bas… et la difficulté pour Apple à imaginer son avenir technologique en précédant les usages. Comme le disait ma grand-mère: « On ne peut pas être et avoir été ! »

Pour ma part, tout en gardant un esprit critique, j’ai trouvé ces nouveaux MacBook Pro particulièrement intéressants à la fois sur le fond et sur la forme. Certes, la rupture est violente et sans concession, mais finalement, Apple reste cohérente avec elle-même et sur la philosophie de ses produits… Quant aux tarifs, ils grimpent, ils apparaissent comme indécents pour beaucoup de clients Apple qui ne peuvent plus suivre cette inflation tarifaire. Pourtant, cette augmentation tarifaire se justifie, en partie, par des raisons technologiques comme l’apparition de la Touch Bar, sauf sur le modèle d’entrée de gamme !
Cette présentation tardive met en évidence la dépendance d’Apple face au fondeur Intel en position de monopole sur ce segment technologique des processeurs. 

Apple Watch Series 2, iPhone 7… La révolution non , la maturité oui

Mercredi 7 septembre 2016 à San Francisco au Bill Graham Civic Auditorium Apple présentait, entre autres, deux nouveaux produits particulièrement attendus: l’iPhone 7 et Apple Watch Series 2 avec leurs nouveaux systèmes iOS 10 et watchOS 3. Tim Cook maitre de cérémonie secondé par Phil Schiller et Jeff Williams ont fait le show. Un show plutôt bien maitrisé à la hauteur de la qualité des produits présentés.

Si l’iPhone 7 et Apple Watch Series 2 ne sont pas des produits révolutionnaires, ils sont des produits d’une étonnante maturité et abordent des fonctionnalités qui apporteront, pour certains utilisateurs, une véritable valeur ajoutée.

Apple fait encore une fois la preuve de l’importance de l’interaction entre ses différents produits supportés par un puissant système d’exploitation même si celui-ci est relativement fermé. Quant à l’écosystème Apple, il n’est plus à démontrer et fait LA différence avec le système Android.

Les 75 features iOS 10… Tout pour iPhone, rien pour iPad #WhatTheFuck !!!

9to5Mac a publié une vidéo présentant les 75 nouveautés de la première version bêta iOS 10 dont la disponibilité publique est prévue pour septembre 2016. Cette vidéo confirme mon ressenti durant la conférence publique de Tim Cook, inaugurant la WWDC 2016. iOS 10 se présente comme un approfondissement ultime des fonctions déjà présentent sous iOS 9. En revanche, aucune nouvelle fonction qui anticipe le besoin de l’utilisateur; la marque et la valeur ajoutée Apple sous l’ère Steve Jobs. 
Néanmoins, tout le monde observera la volonté d’Apple à vouloir parfaire chaque fonction de nouveautés parfois pertinentes, mais aussi tape-à-l’oeil, voir cache-misère. À décharge, on ne peut pas demander à Apple de réinventer la roue à chaque nouvelle version de son OS.

WWDC 2016… L’ombre de Steve Jobs s’est définitivement envolée!

La conférence des développeurs Apple, la fameuse WWDC, est une période particulièrement importante et stratégique pour tous ceux qui travaillent dans l’environnement du développement des produits Apple. Un environnement est multiple et complexe. Multiple par le nombre des systèmes d’exploitation à gérer (iOS, macOS, watchOS et tvOs); et complexe quand ces différents environnements doivent communiquer entre eux à travers le nuage iCloud. La WWDC est un moment critique et privilégié pour Apple à faire la démonstration de son pouvoir d’innovations technologiques et des fonctionnalités qui les accompagnent.

Malheureusement, la conférence d’ouverture présidée par Tim Cook, qui brille décidément par son manque de charisme, n’avait pas les annonces qu’une société comme Apple se doit de faire. Un discours d’une grande platitude sans aucune visibilité sur la stratégie à venir qu’elle soit d’ordre matériel ou logiciel. Aucune annonce ou phrase rassurante sur les produits stratégiques comme les MacBook Pro Retina ou Mac Pro