Screen Shot 2017-01-21 at 7.27.21 PM.png

Bienvenue!

Fondé en 2005, DigitLife Magazine est un site dédié à l'image et aux technologies numériques. Photographie, univers Apple, solutions mobile,... nos rédacteurs portent un regard "sans contraintes" sur les technologies et les images qu'elles permettent de créer. Bon voyage!

Leica Q (Type 116). Une belle et excitante révolution est en marche…

Leica Q (Type 116). Une belle et excitante révolution est en marche…

Leica a annoncé depuis le 9 juin le Leica Q, le premier compact autofocus plein format à visée numérique de la célèbre et mythique marque allemande. Le Leica Q est équipé d’une optique fixe Summilux grand-angulaire stabilisée de 28mm F1.7. Le système photographique accède à un mode de simulation numérique tri-focale pour les focales 35 et 50 mm.

Au tarif de 3990€, le Leica Q n’est pas un simple imageur de luxe, c’est un véritable Leica construit avec l’esprit et la tradition Leica. Le Leica Q ressemble au Leica M dont il reprend certains concepts et en abandonne d’autres avec des avantages, mais aussi des contraintes.

Au final, on retrouve sur ce Leica Q la colorimétrie et le caractère original de Leica pour un tarif bien inférieur à un Leica M équipé qu’un 28 mm.

Après l’échec, presque annoncé du Leica T, il y a fort à parier que le Leica Q inaugurera un nouveau segment de marché plus en rapport avec les usages de la photographie numérique moderne tout en préservant les fondamentaux de Leica. Ce Leica Q devrait attirer de nouveaux photographes attirés par la célèbre pastille rouge de Weltzar avec tous les plaisirs de l’image qu’elle procure.

Leica Q, très excitant!

C’est bien la première fois, pour un appareil photo, que je passe autant de temps à parcourir les forums, les sites, les réseaux sociaux à prendre l’atmosphère et les ressentis qui circulent autour du Leica Q.

Le Leica Q soulève beaucoup de questions, d’envies, de critiques avec en dénominateur commun la passion de l’image. Les puristes du système Leica M s’interrogent de ce nouveau boitier. Va-t-il éteindre progressivement le système Leica M ou apporter une nouvelle dynamique avec un nouveau système Leica plein format décliné en plusieurs boitiers à optiques fixes et/ou un système parallèle au système Leica M sans la visée télémétrique ?

En attendant un test artistique planifié pour la fin du mois de juillet, je vous fais part de quelques informations que vous connaissez certainement déjà, mais aussi de quelques modestes réflexions autour de ce boitier que je trouve tout aussi excitant que critiquable comme le choix d’un 28 mm à la place d’un 35 mm.

Il est important de percevoir le Leica Q avec en ligne de mire le Sony RX1R et le Fuji X100T. Deux boitiers exceptionnels pour le rendu photographique et le piqué qu’ils délivrent grâce au couple capteur/optique incroyablement performant. Le Leica Q est conçu dans le même esprit que ces deux boitiers concurrents avec des avantages pratiques sur le terrain. C’est du moins ce que j’ai perçu en lisant les premiers tests de ce boitier.

Caractéristiques techniques.

Je vous livre quelques éléments techniques fondamentaux qui me paraissent les plus importants. Le reste de ces informations sont accessibles sur le site Leica. J’ai omis volontairement la partie vidéo dans cet article qui ne traite que la partie photo.

  • Type produit: Leica Q (Type 116), appareil photo numérique compact équivalent 35 mm.
  • Format capteur: 24 x 36 mm/2:3.
  • Objectif: Leica Summilux 28mm ASPH. F1.7. Assemblage de 11 lentilles en 9 groupes, 3 lentilles asphériques.
  • Stabilisation optique: Système de compensation optique pour prises de vue photo et vidéo.
  • Capteur: Type CMOS de 24.2 millions de pixels.
  • Formats: Au choix : DNG + JPG, JPG.
  • Plage ISO: Automatique, ISO 100 à ISO 50000.
  • Netteté/saturation/contraste: Tous réglables sur 5 niveaux différents, plus N/B pour la saturation.
  • Mise au point & Plage de fonctionnement: 30cm à l’infini, pour configuration macro à partir de 17 cm. (En mode macro, on passe de F1.7 à F2.8).
  • Réglage MAP: Mise au point automatique (autofocus) ou manuelle ; pour le réglage manuel, fonction loupe ou marquage des contours (peaking) disponibles au choix en guise d’assistance.
  • Système autofocus: Basé sur la mesure des contrastes.
  • Modes autofocus: AFS (déclenchement uniquement après mise au point réussie), AFD (déclenchement possible à tout moment), réglage AF mémorisable.
  • Méthodes de mesure autofocus: AF sélectif (déplaçable), multipoints, reconnaissance des visages, poursuite du sujet, configuration/déclenchement par effleurement de l’écran au choix.
  • Modes Séquence: Modes d’exposition: Automatique, automatique avec priorité diaphragme, automatique avec priorité vitesse et réglage manuel. 100 % automatique, sport, portrait, paysage, portrait de nuit, neige/plage, bougie, couché de soleil, digiscopie, effet miniature, panorama, rafale.
  • Mesure de l’exposition: Multizone, central pondérée, spot.
  • Correction de l’exposition: +/-3EV par paliers de 1⁄3EV.
  • Type d’obturation: Mécanique ou électronique.

Révolution dans la tradition!

J’écrivais en introduction que le Leica Q ressemble à s’y méprendre, pour un oeil non averti, au Leica M avec trois différences fondamentales. Trois différences, pour un compact plein format signé Leica, qui sont les signes d’une révolution en marche. Cette révolution un apporte un avantage fondamental en faveur du Leica Q par l’absence du système télémétrique qui pénalisait considérablement la distance minimale de mise au point (MAP mini).

Les trois différences fondamentales avec le Leica M.

  • Le Leica Q est équipé d’une optique fixe de 28mm Summilux. Le Leica M est un système à part entière avec des optiques interchangeables.
  • La visée du Leica Q est électronique contrairement au Leica où elle est optique et télémétrique.
  • La mise au point minimum (MAP mini) sur le Leica Q est de 30cm contre 70cm sur le Leica M (contrainte optique de la visée télémétrique).

À la lecture des premiers tests, il apparaît que le capteur de 24 Mpx plein format de Sony est excellent, voire plus performant que celui du M240. Même enthousiasme sur la maitrise de la sensibilité jusqu’à 6400 ISO où la signature Leica est bien préservée en particulier les micro-contrastes et la chromie.

Un 28 mm, pas un 35 mm!

Contrairement à Fuji et Sony qui ont fait le « bon » choix pour une focale de 35 mm. Le choix de Leica s’est porté, à la surprise de beaucoup, sur un 28 mm. Un choix, pour le moins curieux, mais qui a beaucoup d’avantages techniquement objectifs pour la photographie d’ambiance, d’architecture, d’intérieurs. L’inconvénient majeur, d’un 28 mm, est de ne pas être universel comme le 35 mm avec lequel le portrait est possible.

Dans la pratique de la photographie de rue, il faudra vous faire violence avec un 28 mm pour coller davantage le sujet qu’un 35 mm.

Leica classe, abusivement, ce 28 mm dans la catégorie des prestigieux Summilux avec une ouverture ultra-lumineuse de F1.7 (un Summilux signifie un ouverture à F1.4). La formule optique comporte un assemblage de 11 lentilles en 9 groupes et de 3 lentilles asphériques.

Sur le terrain il n’est pas impossible que le Leica Q offre de meilleures images de celles obtenues avec le couple Leica M/Summilux 28 mm. À vérifier!

La possibilité d’utiliser le 28 mm en mode tri-focale est plus un gadget que d’un réel intérêt dans la mesure où c’est juste un système numérique qui recadre l’image, uniquement en mode JPEG, en 35 ou 50 mm avec une perte logique et notoire de résolution.

La pratique du portrait avec une optique de 28 mm engendrera des déformations. Le recadrage numérique, en 35 ou 50 mm, ne changera rien, c’est toujours un 28 mm qui aura pris la photo.

Nous sommes loin du concept de l’optique fixe avec trois vraies focales comme le Tri-Elmar Leica de 16/18/21 ASPH. F4.

Il apparait dans les premiers tests un grand confort pour les prises de vues en basses lumières grâce à l’optique qui est stabilisée et du déclenchement particulièrement doux.

Le 28 mm comporte un mode macro que l’on active par une habile bascule de l’optique qui permet de retrouver la bonne échelle de profondeur de champ liée à l’ouverture utilisée. En mode macro le système permute la plus grande ouverture de F1.7 à F2.8 comme sur le Leica X (Type 113)

Autre détail comparable aux optiques du système Leica M, le 28 mm du Leica possède la célèbre gâchette Leica pour le confort et la précision de la mise au point manuelle.

En observant les différentes photos prises au Leica Q, je remarque que le piqué Leica est préservé. Il est naturellement doux et c’est la chromie qui fera le reste. Dans la pratique, en post-production, je déconseille de pousser les curseurs d’accentuation et de netteté. En revanche, je ne suis pas convaincu de la beauté des flous d’arrière-plan. Je n’ai pas perçu ce fameux effet 3D, comme sur le Summilux 35 FLE, mais ce n’est pas la même optique, la même formule et surtout pas le même tarif.

Crédit photographique - Matti Sulanto.

Autofocus, visée…

Un autofocus rapide et opérationnel.

Un boitier résolument moderne et conçu, en grande partie, pour faire du reportage, saisir des ambiances, des attitudes… il faut un appareil réactif à la moindre sollicitation. Il semblerait que le Leica Q soit particulièrement réactif, quels que soient les sources lumineuses et les contrastes de la scène à saisir. Sans avoir eu le produit en test, je ne pense que le Leica Q puisse rivaliser avec un reflex de milieu de gamme sur l’autofocus.

La visée.

  • La visée télémétrique est très particulière, elle ne convient pas à tout le monde. Cela requiert une bonne expérience de sa pratique et une philosophie particulière de l’image que l’on saisit. On perçoit le sujet hors cadre du champ de l’optique, cela permet une anticipation sur le comportement du sujet. Cette manière de faire convient parfaitement à la photographie de reportage et bien évidemment très pratique pour la photographie de rue.
  • Leica innove avec le viseur électronique du Leica Q puisqu’il est le seul à posséder une résolution de 3,68 millions de points RVB. Cette résolution est unique et devient la référence.
  • Dans la pratique de la prise de vue, le Leica Q a une mise au point minimum (MAP mini) de 0.30 m. Il s’affranchit enfin de la limitation imposée par le système télémétrique du Leica M de 0.70 m.

Divers.

IL y a beaucoup d’autres éléments qu’il faudrait aborder comme la dynamique des photos; du comportement pratique du boitier en situation de différents types de prises de vue; de sa comparaison face au Sony RX1R et du Fuji X100T… autant de sujets qui feront partie du test à venir.

Gallerie Leica Q by Alex Habermehl

C’est le photographe allemand Alex Habermehl qui a été sollicité par Leica pour illustrer le lancement du Leica Q. D’autres photographies prises avec le Leica Q sont visibles sur son blog. Je crains que ces photographies aient subi un traitement artistique en post-production qui dénature la signature des optiques Leica!

Liens et tarifs.

  • 3990€ TTC, c’est le tarif du Leica Q dans tous les Leica Store. Je vous conseille une protection de l’écran arrière à l’aide d’un film protecteur (vendu par la Leica; c’est une première pour ce type d’accessoire) ou mieux encore d’une protection avec un verre trempé.
  • Toutes les informations complémentaires du Leica Q sur le site Leica France.
  • Deux tests que je vous invite à lire absolument. Le premier, du site français FAE59 (l’un des meilleurs experts de la pratique Leica en France) et le second du blog de Ming Thein. Une mine d’informations utiles avant de se faire une opinion dans la pratique.
  • La revue du Leica Q par Eric Kim - Review of the Leica Q for Street Photography.
  • Steve Huff est toujours particulièrement enthousiaste à la sortie de chaque nouveau produit. Le Leica Q n’échappe pas à cet enthousiasme. The Leica Q Real World Camera Review.
  • La revue Leica sur Flipboard que j’alimente régulièrement ou celle de Thierry Virlouvet.

Les points positifs et ceux qui le sont moins!

Les MOINS!

  • Gadget du mode Tri-focale.
  • Ècran tactile basique.
  • Mode macro à F2.8 et non à F1.7.
  • Choix d’un 28 mm qui restreint le champ opérationnel du Leica Q.
  • Boitier non tropicalisé.
  • Pas de visée avec bascule optique/numérique.
  • Un 28 mm F2 pour un encombrement réduit.
  • Pas de mémoire intégrée contrairement au Leica M.

Les PLUS!

  • Cohérence globale.
  • Couple Capteur/Optique.
  • Visée électronique fine.
  • Très bel écran arrière.
  • Qualité des photos.
  • Pas d’écran orientable (source de fragilité)
  • Le choix du 28 mm (avec ses limites).
  • MAP mini de 30 cm.
  • Échelle des distances gravée sur l’optique.
  • Gâchette Leica fixé sur l’optique.
  • Il ressemble à un Leica M.
  • Pare-soleil fourni avec le boitier.
  • Application Lightroom fournie.
  • Un tarif élevé, mais abordable.

Ce que j’en pense…

L’arrivée du numérique a failli enterrer définitivement Leica au musée de la photographie. Mais, le savoir-faire; la rigueur; le mariage impossible entre la tradition photographique et les technologies du numérique… sont autant de défis que Leica a su surmonter en surfant sur l’élitisme, l’excellence et l’exception. Évidemment, Leica traine derrière elle quelques-uns de ses démons comme la déclinaison, tape-à-l’oeil, de ses produits en éditions limitées aux tarifs stratosphériques en dehors de toute réalité photographique… Des démons certainement indispensables et vitaux à l’essor de l’entreprise face aux géants planétaires asiatiques. Leica est une référence absolue sur la philosophie de l’image qu’elle véhicule et relayée par de nombreux prestigieux photographes.

Le choix fait par Leica d’un 28 mm à la place d’un 35 mm relève, me semble-t-il, plus d’une question de stratégie marketing que d’une question purement technique. Au regard du tarif du Leica Q, le choix d’une optique 35 mm aurait pu cannibaliser les ventes du Leica M avec un 35 mm Summilux.

Le Leica Q attirera de nouveaux leicaistes pour la relative accessibilité financière d’un produit d’exception et d’appartenir au clan Leica. D’autres photographes hésiteront à franchir le pas qui les sépare du Leica Q à cause de son 28 mm dont le champ d’action est plus limité et moins universel que le 35 mm.

Mes yeux de photographe se sont formés au cadre d’un de 35 mm. Il est difficile, mais pas insurmontable, de passer au 28 mm avec beaucoup d’avantages tout en conscient des limitations. J’aurai préféré pour ce Leica Q une ouverture à F2 pour un objectif plus compacte et la possibilité de lui ajouter des compléments optiques 35 mm et 50 mm, comme cela est proposé pour le Fuji X100T.

Le Leica Q est le plus beau boitier produit par Leica depuis le Leica M. Une belle et existante révolution est en marche… Leica Q, une référence Digitlife Magazine.

Nikos Aliagas et Lenny Kravitz sont deux excellents photographes et adeptes du système Leica M. Nikos Aliagas tente de prendre Lenny Kravitz en photo, sur le plateau du Grand Journal. Il est obligé, avec son Leica M, de se maintenir, au moins à 70 cm (distance imposée par la visée télémétrique quelle que soit l’optique). Avec un Leica Q, il pouvait se rapprocher naturellement de son sujet.

Nikos Aliagas et Lenny Kravitz sont deux excellents photographes et adeptes du système Leica M.
Nikos Aliagas tente de prendre Lenny Kravitz en photo, sur le plateau du Grand Journal. Il est obligé, avec son Leica M, de se maintenir, au moins à 70 cm (distance imposée par la visée télémétrique quelle que soit l’optique). Avec un Leica Q, il pouvait se rapprocher naturellement de son sujet.

Liens et tarifs.

  • 3990€ TTC, c’est le tarif du Leica Q dans tous les Leica Store. Je vous conseille une protection de l’écran arrière à l’aide d’un film protecteur (vendu par la Leica; c’est une première pour ce type d’accessoire) ou mieux encore d’une protection avec un verre trempé.
  • Toutes les informations complémentaires du Leica Q sur le site Leica France.
  • Deux tests que je vous invite à lire absolument. Le premier, du site français FAE59 (l’un des meilleurs experts de la pratique Leica en France) et le second du blog de Ming Thein. Une mine d’informations utiles avant de se faire une opinion dans la pratique.
  • La revue du Leica Q par Eric Kim - Review of the Leica Q for Street Photography.
  • Steve Huff est toujours particulièrement enthousiaste à la sortie de chaque nouveau produit. Le Leica Q n’échappe pas à cet enthousiasme. The Leica Q Real World Camera Review.
  • La revue Leica sur Flipboard que j’alimente régulièrement ou celle de Thierry Virlouvet.
Le Leica Q est le plus beau boitier produit par Leica depuis le Leica M.
Une belle et excitante révolution est en marche…
Leica Q, une référence Digitlife Magazine.
— Digitlife Magazine

Ce que j’en pense…

L’arrivée du numérique a failli enterrer définitivement Leica au musée de la photographie. Mais, le savoir-faire; la rigueur; le mariage impossible entre la tradition photographique et les technologies du numérique… sont autant de défis que Leica a su surmonter en surfant sur l’élitisme, l’excellence et l’exception. Évidemment, Leica traine derrière elle quelques-uns de ses démons comme la déclinaison, tape-à-l’oeil, de ses produits en éditions limitées aux tarifs stratosphériques en dehors de toute réalité photographique… Des démons certainement indispensables et vitaux à l’essor de l’entreprise face aux géants planétaires asiatiques. Leica est une référence absolue sur la philosophie de l’image qu’elle véhicule et relayée par de nombreux prestigieux photographes.

Le choix fait par Leica d’un 28 mm à la place d’un 35 mm relève, me semble-t-il, plus d’une question de stratégie marketing que d’une question purement technique. Au regard du tarif du Leica Q, le choix d’une optique 35 mm aurait pu cannibaliser les ventes du Leica M avec un 35 mm Summilux.

Le Leica Q attirera de nouveaux leicaistes pour la relative accessibilité financière d’un produit d’exception et d’appartenir au clan Leica. D’autres photographes hésiteront à franchir le pas qui les sépare du Leica Q à cause de son 28 mm dont le champ d’action est plus limité et moins universel que le 35 mm.

Mes yeux de photographe se sont formés au cadre d’un de 35 mm. Il est difficile, mais pas insurmontable, de passer au 28 mm avec beaucoup d’avantages tout en conscient des limitations. J’aurai préféré pour ce Leica Q une ouverture à F2 pour un objectif plus compacte et la possibilité de lui ajouter des compléments optiques 35 mm et 50 mm, comme cela est proposé pour le Fuji X100T.

Le Leica Q est le plus beau boitier produit par Leica depuis le Leica M. Une belle et existante révolution est en marche… Leica Q, une référence Digitlife Magazine.

Mendicité dans le quartier Saint Michel de Bordeaux.
Sony RX1R - F4 - 1/500 - 400 ISO. Traitement noir et blanc avec Tonalty Pro de l’éditeur macphun. © Thierry Lothon 2015.

Sur cette photo, prise au Sony RX1R,compact plein format avec optique fixe Zeiss 35F2, il aurait été plus délicat, avec le Leica Q (optique 28mm), de me rapprocher davantage du sujet au risque de perdre l’instant de cette ambiance. Un vaste débat passionnant autour du choix d’un 28 mm monté sur le Leica Q.

Mon avis rapide sur le nouveau MacBook Retina 12 pouces

Mon avis rapide sur le nouveau MacBook Retina 12 pouces

#Happy… D’énormes changements pour Photos avec El Capitan!

#Happy… D’énormes changements pour Photos avec El Capitan!