Screen Shot 2017-01-21 at 7.27.21 PM.png

Bienvenue!

Fondé en 2005, DigitLife Magazine est un site dédié à l'image et aux technologies numériques. Photographie, univers Apple, solutions mobile,... nos rédacteurs portent un regard "sans contraintes" sur les technologies et les images qu'elles permettent de créer. Bon voyage!

"Nouveaux" MacBook Pro, et "nouveaux" iMac Retina : Mon avis sur la gamme Mac aujourd'hui

"Nouveaux" MacBook Pro, et "nouveaux" iMac Retina : Mon avis sur la gamme Mac aujourd'hui

Ça n'aura échappé à aucun amateur de Mac, depuis mardi, Apple commercialise de nouvelles versions de son MacBook Pro Retina 15 pouces et de son iMac Retina. Nouvelles versions, car il ne s'agit surement pas de nouveaux modèles, mais seulement d'un petit "boost" hardware et de l'apparition d'une nouvelle déclinaison de l'iMac 5K. Ces nouvelles versions n'ont pas reçu d'annonce particulière de la part de la pomme. La plus grosse nouvelle est, hélas, une nouvelle hausse des prix des options lorsque l'on crée sa propre configuration.

Le MacBook Pro Retina 15 Pouces

Débutons ce petit tour d'horizon des nouveautés par le MacBook Pro Retina 15 pouces. Cette machine n'avait pas reçu de mise à jour depuis un certain temps, mais son prix avait tout de même été augmenté il y a quelques mois pour compenser la baisse de l'euro vis à vis du dollar. Alors quels sont les changements ?

Commençons par ce qui ne change pas, à savoir la RAM et le processeur. En ce qui concerne la RAM, on trouve toujours 16Go (DDR3 cadencées à 1600 MHz) sur les deux versions du 15 pouces proposées. Côtés processeur, on trouve toujours des i7 cadencés à 2,2 GHz (standard sur le modèle 2249€), 2,5 GHz (standard sur le modèle à 2799€, option sur l'autre) et 2.8 GHz (option sur les deux modèles). Il s'agit là des fréquences "de base", ces trois CPU possèdent un mode Turbo de respectivement 3,4, 3,7 et 4,0 GHz. Le prix des options varie un peu, le 2,5 GHz augmente de 20€ et le 2,8 perd 30€. Ces processeurs sont de la génération Haswell et gravés en 22nm. Ce sont tous les trois des i7 à quatre coeurs avec des performances tout à fait correctes.

Pourquoi pas de changement de processeurs allez-vous me demander ? Et bien c'est très simple, et ce n'est pas la faute d'Apple. Intel n'a tout simplement pas encore mis en production de processeurs quad-core mobiles en Broadwell 14nm, et ne le fera surement jamais en décidant de passer directement aux Skylake 14nm qui devraient sortir d'ici le premier trimestre 2016. 

Un des seuls éléments qui changent, à part les prix, est la carte graphique du modèle à 2799€. Le modèle entrée de gamme (on ne parle pas de bas de gamme à 2249€) garde en effet l'Intel Iris Pro Graphics. Le modèle haut de gamme reçoit donc une AMD Radeon R9 M370X en remplacement de la très vieillissante nVidia GTX750M, toujours accompagnée de 2Go de GDDR5. La nouvelle carte AMD est annoncée comme 80% plus rapide (peut-être un peu optimiste de la part d'Apple, mais pas forcément si loin de la vérité au final). Elle peut également gérer un écran UHD (3840*2160 pixels) alors que l'ancien GPU se limitait à 2560*1600 pixels.

Le changement de GPU semble au premier abord intéressant. Cependant, l'absence de nVidia annonce aussi l'absence de coeurs CUDA, unités de calcul très utilisées dans de nombreux logiciels professionnels (Photoshop, Premier...). Ne pas avoir laissé la possibilité à l'acheteur d'opter pour une carte nVidia avec des coeurs Cuda est selon moi une erreur, surtout dans un portable qui se veut professionnel (ce n’est pas moi qui le dis, c'est écrit dans son nom). Il serait intéressant qu'Apple laisse plus de choix aux acheteurs en ce qui concerne les cartes graphiques, aussi bien pour le MacBook, l'iMac ou le Mac Pro. Il y a fort à parier que ce choix soit seulement dicté par un conflit entre les égos surdimensionnés d'Apple et les égos tout aussi surdimensionnés de nVidia... 

En ce qui concerne le reste du portable, on peut noter l'apparition du trackpad ForceTouch, des SSD plus rapides (jusqu'à 2 Go/s) mais aussi plus chers, et une batterie plus importante (99,5 Wh contre 95 auparavant). 

  Tableau récapitulatif de la gamme de MacBook Pro Retina 15" avec les options (et les prix)

Tableau récapitulatif de la gamme de MacBook Pro Retina 15" avec les options (et les prix)

L'iMac Retina 5K 27 Pouces

Le portable professionnel haut de gamme d'Apple n'est pas le seul à avoir été mis à jour. L'iMac Retina 5K, pourtant le modèle d'iMac le plus "à jour", a également eu droit à sa mise à jour matérielle. En réalité, il ne s'agit pas vraiment d'une mise à jour, mais simplement de l'apparition d'une nouvelle déclinaison. Une nouvelle version moins chère de 200€ fait en effet son apparition sur l'Apple Store en ligne (2299€ en complément de la version à 2599€). On ne peut pas vraiment dire que ce nouveau modèle ait un meilleur rapport qualité/prix puisque le prix n'est pas la seule chose qui a été revue à la baisse. 

Le processeur de ce nouvel entrée de gamme est un i5 quad-core de 3,3 GHz (200 MHz de moins que l'ancienne entrée de gamme iMac 5K) avec un Turbo à 3,7 GHz. Ce processeur reste très intéressant pour un usage de tous les jours (web, mail, bureautique, jeux vidéo légers à moyens, consommation de contenu vidéo, audio...), mais pour une utilisation un peu plus intensive (professionnel ou semi-professionnel) la version haut de gamme (à 2599€) équipée de l'option Core i7 (+300€) sera plus conseillable. Ce qui fait 2899€ minimum pour avoir un Core i7 sur un iMac 27", Retina ou non, puisque, comme nous le verrons plus loin, l'option i7 sur le 27" non Retina n'est plus disponible.

Il dispose en série de 8 Go de RAM (2 barrettes de 4 Go, 4 emplacements au total), 16 Go ou 32 Go sont disponibles en option (respectivement 2 et 4 barrettes de 8 Go). Sur l'iMac, la RAM est cadencée à 1600 MHz également.

Remarque concernant la RAM sur les iMac (valable pour tous les iMac 27 pouces, Retina ou non) : 

Le prix du Go de RAM supplémentaire pratiqué par Apple étant assez élevé,  je vous conseille de l'ajouter vous même, l'opération étant très aisée via la petite trappe qui se trouve au dos des iMac 27 pouces. Si vous souhaitez passer à 16 Go, achetez la version 8 Go et ajoutez deux barrettes de 4 Go (de la DDR3 1600 MHz SODIMM, "barrette de portable"), si vous souhaitez avoir 32 Go, achetez la version 16 Go et ajoutez 2 barrettes de 8 Go.

La carte graphique utilisée sur cette machine en entrée de gamme est une AMD Radeon R9 M290, une version sous-cadencée de la R9 M290X que l'on trouve sur la version haut de gamme de cet iMac Retina 5K (947 MHz pour la M290 contre 1 GHz pour la M290X). Lors de sa sortie il y a quelques mois, plusieurs essayeurs faisaient état de la présence de ralentissements graphiques dus à des effets visuels un peu lourds pour la R9 M290X jugée trop faible pour ce monstrueux écran 5k (5120*2880 pixels). La plupart conseillaient même de passer à l'option AMD Radeon R9 M295X plus puissante (+300€). La M290 étant moins puissante que la M290X, on est en droit de s'inquiéter quant à la fluidité visuelle...

Attention toutefois, toutes ces cartes graphiques sont des GPU "mobiles", même la version la plus puissante sera mise à genou par un jeu gourmand (ou autre logiciel demandant beaucoup à la carte graphique). Pour jouer de manière fluide avec une R9 M295X, il sera obligatoire de baisser la résolution à du "simple FullHD" (1920*1080 pixels).

Donc je résume, si vous voulez un iMac 27" (Retina ou non encore une fois), avec un Core i7 et une carte graphique assez puissante pour faire tourner les effets visuels d'OSX sans lags (sans aucune autre option), ça vous coutera la bagatelle de 3199€. Tonton, tu tousses ?

Le stockage a également été diminué, car chez Apple en 2015, pour 2299€ vous n'avez droit qu'à un disque dur de 1 To en 7200r/min. La version à 2599€ démarre toujours avec un Fusion drive de 1 To (association d'un SSD de 128 Go et d'un disque dur de 1 To, présentés comme un seul volume logique). Il y a bien sûr la possibilité de prendre des options (SSD, Fusion Drive), mais elles sont facturées à tes tarifs himalayens ! Du grand n'importe quoi lorsqu'il faut débourser 1200€ supplémentaires pour un SSD d'un Téraoctet, là ou un SSD SATA de 1 To se négocie à moins de 500€ sur le marché des pièces informatiques ! Alors oui, le SSD des iMac est en PCIe, bien plus rapide que le SATA, mais ça ne justifie tout de même pas cet écart de prix.

Je veux bien entendre qu'Apple est une marque Premium, mais enfin il y a des limites !

  Tableau récapitulatif de la gamme d'iMac 27" Retina 5K avec les options (et les prix)

Tableau récapitulatif de la gamme d'iMac 27" Retina 5K avec les options (et les prix)

Les IMac Non Retina

On aurait bien sûr souhaité une mise à jour matérielle pour les iMac non Retina -qui eux le méritent amplement au regard de l'âge de certains composants- mais il semblerait que ça ne soit pas pour tout de suite !

Certaines options ont même disparu. Impossible aujourd'hui de commander un iMac de 27 pouces non Retina avec un Core i7 et il faudra se contenter d'une GTX 755M de presque trois ans d'âge ! Le prix des options encore disponibles est à la hauteur du reste... 

Il est fort probable qu'Apple mette à jour ces machines dans les mois à venir, à moins qu'ils ne souhaitent attendre la sortie des processeurs Skylake (début 2016). Une autre explication est qu'Apple souhaite petit à petit retirer les iMac non Retina (du moins les 27 pouces), ce qui est clairement problématique compte tenu du surcout demandé par Cupertino pour l'écran 5K.

En fait, il semblerait qu'Apple considère que le nouvel iMac 27" Retina entrée de gamme remplace l'ancien iMac 27" non Retina haut de gamme. Le nouveau coûte en effet le même prix que l'ancien. Ceci renforce le fait que si vous souhaitez un iMac de 27" avec un i7 et/ou une grosse carte graphique, il faudra prendre un Retina, plus cher et moins fluide graphiquement...

  Tableau récapitulatif de la gamme d'iMac 27" non Retina avec les options (et les prix), cette gamme est bien réduite désormais

Tableau récapitulatif de la gamme d'iMac 27" non Retina avec les options (et les prix), cette gamme est bien réduite désormais

Et Le Reste De La Gamme Mac : Pas De Changement... Ah Si ! Une Augmentation Des Prix Pour Changer !

Tout est dans le titre ! Le reste de la gamme Mac n'évolue pas sur le plan matériel. Mais certaines machines reçoivent une hausse de prix (prix de la version de base et prix des options), c'est le cas par exemple pour le Mac Pro et le Mac Mini.

Le Mac Pro pourrait très bien être mis à jour. La génération de processeurs que l'on trouve sur l'actuel Mac Pro est Ivy-Bridge-E, alors que la génération suivante, Haswell-E, est sortie depuis quelques mois. L'utilisation de cette génération de processeurs dans le Mac Pro permettrait notamment d'utiliser de la mémoire RAM de nouvelle génération DDR4 qui est plus rapide que la DDR3 utilisée jusqu'à présent. 

L'architecture Broadwell-E ne devrait pas tarder à sortir (début 2016), peut-être qu'Apple a décidé de "sauter" une génération de processeurs, en passant directement des Ivy-Bridge-E aux Broadwell-E. Ou alors ils nous réservent une surprise pour la WWDC ! (on a le droit de rêver !).

On note également que le Superdrive (lecteur/graveur de DVD externe en USB) augmente de 10€ pour culminer à 89€ ; ce qui correspond au prix d'un lecteur/graveur Blu-Ray double couche... On appelle ça se payer la tête de l'acheteur !

Ah, il faut que je précise aussi que le MacBook Pro 13 pouces non Retina dans sa configuration de juin 2012 (!) est encore disponible (pour 1199€), au cas où ça intéresserait quelqu'un...

 Le Mac Mini débute désormais à 549€

Le Mac Mini débute désormais à 549€

 Le bon vieux bougre, toujours fidèle au poste !

Le bon vieux bougre, toujours fidèle au poste !

Une Conclusion S'impose

Alors que l'on ne se trompe pas, je ne suis absolument pas contre de petits rafraichissements hardware comme pratiqués sur le Macbook Pro Retina 15 pouces lorsque de nouveaux composants sont disponibles. Pas la peine d'attendre des annonces publiques en Keynote pour juste un changement de carte graphique ou l'ajout d'un nouveau trackpad.

Cependant tout n'est pas rose, comme vous l'avez surement compris en lisant ces lignes. 

Tout d'abord la politique tarifaire pratiquée par la pomme est de plus en plus caricaturale. Je comprends tout à fais que l'on puisse dépenser un peu plus (ou beaucoup plus, tout dépend du point de vue) pour avoir un design agréable, une bonne finition et de beaux matériaux -après tous je suis déjà passé par là puisque j'écris cet article sur mon MacBook Pro. Cette remarque est valable pour l'informatique, mais également pour d'autres domaines comme, par exemple, l'automobile où je comprends que certaines personnes veuillent dépenser plus afin d'avoir une belle voiture qui leur plait. Mais dans le cas présent, je trouve qu'Apple exagère. Acheter un MacBook plus cher qu'un PC, OK ; mais devoir payer le double de ce qui est communément admis dans le reste du marché pour avoir un SSD plus volumineux ou plus de RAM (ou un Superdrive !), ce n'est pas correct.

La dotation de base de certains Mac devrait également être revue à la hausse. Par exemple, ne proposer qu'un disque dur sur une machine à plus de 2000€ en 2015 est clairement de l'avarice !

Apple ne laisse pas assez le choix en ce qui concerne les GPU. En effet, comme vous le savez surement, il existe deux marques de cartes graphiques : AMD et nVidia, et ces deux marques ne se valent pas. Chaque marque essaye de proposer et de faire valoir ses propres technologies. Les cartes nVidia possèdent par exemple des unités de calcul spécifiques appelées coeurs CUDA, très utiles pour les professionnels notamment. Les cartes AMD, même non professionnelles, possèdent plus d'unités de calculs double précision, très utile pour les calculs scientifiques par exemple. Ce ne sont que des exemples isolés pour illustrer le fait qu'Apple devrait laisser sur ses MacBook Pro 15", Mac Pro et iMac le choix entre des modèles nVidia et des modèles AMD.

Il serait même possible de mettre une carte de chaque constructeur dans le Mac Pro, ce qui serait même une riche idée, dans la mesure où le Mac Pro n'utilise que très rarement ses deux cartes graphiques à 100% simultanément, Apple n'intégrant toujours pas la technologie SLI* ou CrossFireX* dans son OS.

*Nota Bene : Le SLI et le CrossFireX sont des technologies permettant d'utiliser deux, trois ou quatre cartes graphiques (respectivement nVidia et AMD),  sans avoir à optimiser chaque logiciel un par un. Ce sont en fait les pilotes des cartes graphiques qui s'occupent de tout.

Les Mac actuels sont terriblement chers, surtout lorsque l'on souhaite avoir une configuration personnalisée avec des options. En regardant de plus près, on s'aperçoit que le prix du Go de stockage SSD chez Apple n'a pas baissé depuis 2012, alors qu'il a baissé partout ailleurs.

Ne proposer que des modèles équipés d'un onéreux écran Retina pour certaines gammes (MacBook Pro et bientôt iMac?) est problématique dans la mesure où ce genre d'écran s'accompagne d'un surcout non négligeable et que tout le monde n'a pas nécessairement besoin d'une telle résolution.

Depuis plusieurs mois (année?) j'ai l'impression qu'Apple ne s'intéresse plus aux Mac comme elle devrait. C'est vrai qu'il est surement plus lucratif de vendre des montres hors de prix à des Fashion Victims, que des Mac à des professionnels ou à des utilisateurs avancés. De plus, à force de chercher l'élégance partout, Apple finit par oublier les qualités premières d'un bon ordinateur destiné à des "utilisateurs avancés" (PC ou Mac, portable ou fixe) à savoir la puissance et la facilité d'exploitation de cette puissance. Les Mac actuels ne sont absolument pas de mauvaises machines, mais le positionnement tarifaire et certains choix de configurations me semblent bancals...

N'hésitez pas à débattre dans les commentaires, donnez votre avis, ça m'intéresse. Comment voyez-vous le Mac aujourd'hui ?

Si vous avez aimé cet article n'hésitez pas à le partager !

Google Photos, un service talentueux, mais inachevé. Flickr reste la référence!

Google Photos, un service talentueux, mais inachevé. Flickr reste la référence!

Tesla, la voiture de demain déjà disponible ?

Tesla, la voiture de demain déjà disponible ?