All tagged digitlifemagazine

Keynote Apple au Howard Gilman Opera House. J’ai adoré cette matinée du 30 octobre 2018

Mardi 30 octobre 2018, Apple présentait ses nouveaux produits, ou plus précisément: Apple présentait un rafraîchissement majeur de produits que beaucoup attendaient depuis des années. Pour l’occasion, Tim Cook, le CEO d’Apple, souhaitait marquer l’évènement en se déplaçant à New York au Howard Gilman Opera House de la Brooklyn Academy of Music.Tim Cook s’est montré, chose rare, plus ironique sur scène, plus décontracté. Bref, un keynote tutoyant presque l’esprit de Steve Jobs.

Une présentation majeure qui devait être rassurante pour le marché professionnel et celui de la créativité en général. De ce point de vue et au regard des produits présentés, Apple a rempli sa mission en essayant, au mieux, de recapitaliser le capital confiance de ce segment de marché moins profitable en ce qui concerne les revenus que celui des iPhone, mais tellement stratégique pour la firme de Cupertino.

Au menu de cette matinée new-yorkaise: une nouvelle génération radicalement transformée d’iPad Pro 11 et 12 pouces, un nouveau MacBook Air que beaucoup attendaient depuis des années et enfin un nouveau Mac mini dont l’attente et l’incertitude n’en finissaient pas jusqu’à ce 30 octobre 2018.

Des tarifs de machines professionnelles en augmentation sensible qu’il convient de tempérer si on les compare à leurs dates de lancement et aux bonds technologiques phénoménaux apportés sur cette gamme. En revanche, une très grosse déception par l’absence d’un portable réellement étudié sur l’aspect technologique et tarifaire pour les étudiants et le monde de l’éducation, car l’iPad, aussi génial soit-il, n’est pas la réponse tant que son système d’exploitation n’aura pas évolué de manière significative.

Petite anecdote de cette matinée au Howard Gilman Opera House de NY par la présence Liza Donnelly (compte Twitter @lizadonnelly) qui a croqué avec son talent habituel ce Keynote avec le nouvel iPad Pro 12 pouces. Et la présence Lana Del Rey, toujours très intimidée et nerveuse mais rassurée par Tim Cook « Non, c’est moi qui suis nerveux, toi tu es géniale »

Surface Book 2, version 15 pouces. Un concept et des performances exceptionnelles. Mais l’hybridité de Windows 10 accuse des limites en mode tablette.

Allons directement dans le vif du sujet, le nouvel opus, produit hybride de Microsoft, le Surface Book 2, version 15 pouces est un incroyable produit à la fois ordinateur tactile et tablette qui ne fait aucune concession quant à la puissance qu’il produit, le confort qu’il assure et la robustesse qu’il dégage. Microsoft fait, une fois de plus, la démonstration qu’il est ou peut devenir un acteur majeur des solutions matérielles Windows dans un marché ultra concurrentiel avec des écarts de tarifs impressionnants, difficiles à décrypter pour les comprendre. La démarche de Microsoft pour la partie hardware est simple: mettre à disposition des utilisateurs le meilleurs de la technologie. Quant aux tarifs du Surface Book 2,  ils sont logiquement élevés, certains diront « salés », pour reprendre une expression triviale, mais ils sont en relatives cohérences compte tenu du niveau des prestations du Surface Book 2.

Voilà pour l’introduction, pour le reste, ce sera comme d’habitude, depuis que Microsoft et Apple existent. Il y a le clan Microsoft d’un côté et de l’autre, le clan Apple… Au milieu de ces deux antagonistes, il y a le monde de l’entreprise acquise, dans l’ensemble, à la sphère Windows, pour des raisons complexes, historiques, techniques et de la culture informatique d’entreprise imposée qui date des années quatre-vingt, une époque ou l’obsession, des directeurs informatiques, était d’établir la parfaite cohérence entre les postes clients et le sacro-saint serveur AS/400 IBM… Toute une époque; ceci expliquant cela!

Pour offrir une représentation plus imagée de ces acteurs majeurs de l’informatique, je dirai que la firme Apple règne en maître dans le monde du design, de l’interface, de l’ergonomie et des fonctionnalités offertes par la technologie. Quant à la société Microsoft, elle règne sur le monde de la raison, de la gestion et du raisonnement informatique.

Mais depuis quelques années, les choses semblent prendre de bonnes directions obliques pour Microsoft qui, enfin, comprend  la stratégie du design avec une puissance technologique agrémenté d’un bon discours marketing… Pour toutes ces raisons, Microsoft propose sur le marché des produits étudiés, segmentés, avec la puissance nécessaire selon les cibles marketing. C’est ainsi que sont apparus le Surface Pro 4, le Surface Book 2 et le Surface Studio. Des produits qui répondent aux mêmes segments de marché que la marque Apple…